• Aurelie de myDiabby

L’OSTEOPATHIE, UNE MANIERE EFFICACE POUR VENIR A BOUT DES MAUX DE LA GROSSESSE



En tant que fournisseur de la première plateforme de télésurveillance du diabète gestationnel, myDiabby Healthcare s'intéresse aussi au bien-être des femmes enceintes.


On parle beaucoup de méthodes de relaxation et d'activités diverses pendant la grossesse, qui permettent de faire disparaitre les petits maux, désagréments et sources d’angoisse, mais on pense rarement à l’ostéopathie. Et pourtant, celle-ci peut vous apporter beaucoup de bienfaits à différents niveaux !

Voici le résumé de nos échanges avec Coline Mouchon, ostéopathe à la maternité des Diaconesses à Paris.



Qu’est ce que l’ostéopathie ?


C’est une thérapie manuelle qui vise à restaurer les pertes de mobilité du corps en cas :

– D’hyper-sollicitation articulaire (gestes répétés au quotidien, dans le travail ou dans les loisirs)

– De traumatismes physiques ou de chocs émotionnels.

– D’antécédents médicaux et, ou, chirurgicaux.


L’objectif est de se servir des ressources du corps pour lui permettre, suivant un principe d’auto-guérison, de retrouver ses fonctions initiales c’est-à-dire le maintien d’un état de santé sans douleur permettant un équilibre intérieur.


L’ostéopathie est une thérapie complémentaire à la médecine allopathique et répond à de nombreux motifs de consultations tels que : la douleur (ostéo-articulaire, maux de tête), les troubles digestifs, les troubles gynécologiques et urinaire, le stress, les acouphènes, les vertiges ou les troubles du sommeil.



Pendant la grossesse


Lors de la grossesse, le corps est exposé à de multiples changements (modifications hormonales, prise de poids, bascule du bassin) qui le transforment et perturbent son fonctionnement global :

  • L’utérus prend une place de plus en plus importante dans l’abdomen et peut modifier le fonctionnement digestif et urinaire. La future mère peut alors souffrir de remontées acides, de constipation, mais aussi de mauvais retour veineux (jambes lourdes, pesanteur abdominale, hémorroïdes), de troubles urinaires et parfois d’un sentiment d’oppression.

  • Le schéma postural de la femme enceinte évolue. Il est en constante adaptation. Certains muscles et articulations doivent fonctionner plus que d’habitude et dans des amplitudes différentes, cela entraine souvent des douleurs type sciatique, des lombalgies, des raideurs entre les omoplates et des blocages au niveau du bassin.

En faisant appel à des techniques douces, l’ostéopathie permet d’apporter des solutions efficaces et non médicamenteuses à ces maux. L’ostéopathe favorise l’équilibration des pressions au sein du corps de la femme enceinte et diminue ainsi les contraintes sur les organes, les muscles et articulations sur-sollicitées.


L’ostéopathie permet aussi de préparer le bassin à l’accouchement. Le diabète gestationnel expose à la naissance d’un bébé un peu plus gros que la normale, même si ce risque est considérablement réduit par la prise en charge du diabète. La préparation ostéopathique permet d’optimiser la capacité d’adaptation du bassin de la mère et de préparer l’assouplissement de son périnée pour faciliter le passage du bébé, limitant ainsi les risques de déchirures périnéales.



Après l’accouchement


Après l’accouchement, l’ostéopathie reste indiquée pour la mère et le bébé !


La mère peut rencontrer divers désagréments après l’accouchement : c’est là que l’ostéopathe intervient. Les douleurs au niveau du bassin sont fréquentes. Celles-ci résultent de la bascule des os du bassin pendant l’accouchement, du changement physique soudain et des adaptations posturales qui en découlent. Elles s’accompagnent parfois de troubles digestifs, d’incontinence ou de douleurs lors des rapports sexuels.


L’ostéopathe intervient aussi sur les adhérences cicatricielles : péridurale, césarienne, épisiotomie. Cela permet d’assouplir l’accolement des tissus (peau, fascia et muscles) pour que les cicatrices ne soient plus douloureuses.


Le bébé, lors de l’accouchement par voie basse ou par césarienne peut subir diverses contraintes :

  • Utilisation de cuillères, forceps ou ventouse.

  • Travail long engendrant des pressions importantes au niveau du crâne.

  • Présentation en siège.

Cela peut être à l’origine de : problème de succion, torticolis, plagiocéphalie (arrière du crâne aplati d’un côté), reflux, constipation, troubles du sommeil, canal lacrymal bouché…


Bien sûr, indépendamment de toute consultation ostéopathique, un suivi gynécologique et pédiatrique régulier est indispensable pour s’assurer de la bonne santé de la future mère et de l’enfant.


Vous connaissez maintenant les nombreuses indications pour lesquelles l’ostéopathie peut vous apporter une solution !




Coline Michon

Ostéopathe D.O.

Paris 15 ème

coline.michon@gmail.com


Diplômée du Collège Ostéopathique Sutherland, Coline Michon est ostéopathe à Paris. Elle s’est spécialisée et formée dans la prise en charge de la femme enceinte et du nourrisson au sein de la maternité des Diaconesses. Dans sa pratique elle privilégie des techniques douces regroupant différentes approches complémentaires : myotensive, structurelle, tissulaire, viscérale et crânienne. Une prise en charge globale et pluridisciplinaire de la femme enceinte devrait systématiquement intégrer un ostéopathe !